Revivez en accéléré la construction de notre magnifique Pop Up House I Loge You!

Cette maison a été construite en live sur le parvis de l’Hôtel de Ville lors de notre Journée I Loge You! Elle a été ensuite démontée, pour être livrée à l’association Alynea, qui y abritera des femmes seules, sans domicile, en grandes difficultés sociales, en rupture de liens sociaux et pour certaines d’entre elles en errance.

Entièrement constituée de blocs isolants et de lames de bois, qui s’assemblent comme un jeu de Lego, la Pop Up House est une maison contemporaine en bois de 95 m², résistante, très économe en énergie, au design simple, au coût de construction assez faible, très facile de montage et recyclable.

Un reportage de Pop Up House

OBJECTIF ATTEINT! Notre maison est financée à 100%!

Mille mercis à tous nos donateurs! La maison Pop Up House I Loge You est financée à 100% sur la plateforme de financement collaboratif des Petites Pierres.

Elle va très bientôt offrir un toit à des femmes en difficulté, grâce à l’association lyonnaise Alynea.

On continue le combat pour le mieux logement! Pour faire un don en soutien à nos autres projets, c’est par ici!

merci.jpg

Les containers ephémères étaient à la Journée I Loge You!

Container Ephémère recycle des containers maritimes pour les transformer en pop-up store, bar & lounge, showroom, etc… 

A la Journée I Loge You, la Maison des Enfants et le Point Info étaient abrités dans ces jolis containers aux couleurs de notre Fondation!

Stéphane D’Oilliamson, président de Container Ephémère, explique l’engagement de sa société à nos côtés:

 

La Lune Rousse, société de production événementielle, nous a aidés à organiser cette journée

La Lune Rousse accompagne l’organisation des Journées I Loge You depuis 3 ans.C’est notamment grâce à eux que nous avons rencontré les graffeurs Nilko et Pest « Notre rôle c’est de rendre possible les choses. On s’est trouvés, on était complémentaires et c’est le début d’une belle aventure » dit Laurent Dufay, directeur associé de la Lune Rousse, interviewé par Ariane Massenet.